vendredi 29 mai 2015

Pour ma Môman que j'aime tant

Il ne vous aura pas échappé que ce dimanche nous fêtons les mères.
L'occasion d'offrir un petit quelque chose à une personne très chère, et si possible fait-main (le syndrome du collier de nouilles).

Histoire de faire chauffer mon petit crâne, ma mère a la bonne idée d'avoir son anniversaire peu de temps avant la fête des mères. Résultat: deux cadeaux à trouver en un court laps de temps...Youpiiii...

Il se trouve que je me suis ratée violemment cette année, du coup son cadeau d'anniversaire fût celui de fête et inversement (tout le monde suit?)

Ainsi, pour son anniversaire, je lui ai offert une broche "pensée" au crochet (d'après un patron des années trente) (que je n'ai pas photographié) (mais qu'elle porte souvent) que je prévoyais pour la Fête des mères.

Après quelques déboires, j'ai enfin terminé mon autre présent: Deux études botaniques à l'aquarelle (datant de la fin du XIXème (pas de moi donc, je suis vieille mais y'a des limites!) encadrées par mes soins.

J'en ai profité pour vous prendre quelques clichés de l'opération:

Tout d'abord, il m'a fallut choisir une baguette adéquate. Dans mon stock, j'en ai sélectionné une en bois brut afin d'assortir au mieux sa couleur avec les dessins et le lieu de vie de Môman (chérie d'amour toussa toussa)


Après découpe, collage, clouage de ladite baguette, je me suis décidée pour une finition cérusée.
La céruse n'est plus l'enduit à base de plomb d'antan, mais une cire très chargé en pigments qui est d'un usage enfantin. La mienne provient d'une boutique parisienne (HMB rue de Prague) et a survécu à l'incendie de mon atelier (c'est dire la qualité!)


Après vient l'étape du passe-partout (le carton décoratif qui entoure l'image) que je recouvre de papier coloré (crème pâle pour le mimosa et brun léger pour les pâquerettes).

Le carton de fond, l'image, le passe et le verre (découpé par mes soins, c'est un exploit: je n'ai rien cassé!) forment ce qu'on appelle le paquet qui est lui même fixé au cadre.

Et voilà!




Côté déboires:
- J'avais commencé avec une baguette noire, qui s'est avérée trop courte pour faire deux cadres...après avoir assemblé le premier!
- Je me suis trompée en coupant un des deux passes, mais n'ai réalisé mon erreur qu'après avoir collé le papier coloré...
- J'ai recoupé mes cartons de fond un peu plus petit...ah non, beaucoup trop petit!

Sachant que le premier magasin vendant des fournitures d'encadrement se trouve à plus de trente kilomètres... en théorie je n'ai pas le droit à l'erreur! (heureusement, j'ai un bon stock qui fait ressembler mon salon à un atelier)
Comme quoi, on a beau avoir une certaine expérience, on est jamais à l'abri.

Bon bé voilà, je n'ai plus qu'à faire un zouli paquet et ce sera fin prêt.

Bonne fête à toutes les mamans!

A+

4 commentaires :

  1. Superbe com d'hab...elle a beaucoup de chance ta môman....Moi la mienne elle est avec moi jour et nuit dans mon piti coeur vue qu'elle est montée au paradis......alors profites veinarde.Bisous tt plein à vous 2.Mimi-Miam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je compatis... je me doute bien qu'elle ne te quitte pas. Maintenant c'est à toi d'être la choyée par tes petits (on appelle ça le grand cycle de la vie.
      Merci tout plein pour le bisou (je lui communique dès demain ;) )

      Supprimer
  2. HelloOOO Val !
    Oui qqs mésaventures pour un magnifique cadeau mamounesqued'amour ! Big BravoOOs.
    S.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bijour la mosaïste!
      Merki pour le compliment :)

      Supprimer