mardi 16 août 2016

Connectée

Bon ben voilà, il fallait que je fasse mon coming out: Je suis connectée!
Elle yoyotte la pov' fille vous dites vous, bien sûr qu'elle est connectée: elle blogue!

Oui mais jusqu'à présent c'était depuis mon bon vieux PC, au frais dans mon atelier.
Et puis j'ai paumé mon bête-phone (l'ancêtre du smart phone)
J'ai passé quelques semaines sans téléphone et tout allait bien (peut-être parce qu'on a une couverture toute relative par chez moi...)
Pôpa le Grand trouvant que cette absence de technologie chez sa cadette de fille était absolument insupportable, m'en commande un nouveau derechef.

C'est ainsi que je me retrouve équipée du top de l'inventivité digitale chinoise: un smart phone!!!

Dorénavant de petits bruits résonnent tout au long de la journée dans mon atelier (merci la WiFi, la couverture réseau n'a pas changé par contre...)

Donc, si je voulait, je pourrais très bien bloguer depuis mon tamagochi...si je voulais hein!

Pour contrer toute cette digitalitude il devenait indispensable d'insérer un rien de slow-tech, c'est chose faite:

Une petite housse en presque-laine, crochetée rapidos pour protéger mon nouveau précieux.

[Le premier qui dit que l'expression de ma housse en révèle beaucoup sur mon rapport à l'évolution de la téléphonie...]

Pour vous prouver que ce n'est pas un doudou:

Ouep! Y'a bien un téléphone dedans!!!

Bon je ne ferais toujours pas de selfy (et puis quoi encore!) mais maintenant j'ai des nouvelles de ma Princesse Panda via WhatsApp en direct (et non-pas par le biais des parents) et je peux lui envoyer des commentaires crétins qui ne font pas avancer la marche du monde d'un centimètre!
Idem pour la Lutine Bondissante (qui mange des crêpes en Bretagne avec sa coupine).

Afin de rester élégante jusqu'au bout du fil je me suis fait une bague assortie (presque) à ma housse:

Comme ça je vois et j'entends en même temps!

Je pense que l'on peut désormais me penser en fille augmentée (qu'on se comprenne bien: je ne parle pas de mon tour de taille!)

Pendant ce temps je me liquéfie au fond de mon atelier: Au-delà de 30°C je ne vaux plus mon poids en saindoux...
Bronzez bien (ou pas)

A+

6 commentaires :

  1. Idem : au-dessus de 30°, je ne vaux pas un clou !! Je n'arrive pas à me faire aux selfies, je trouve ça étrange de coller sa bouille aux premiers plans de toutes ses photos... par contre consulter instagram ou facebook pendant la file d'attente du supermarché, ça j'aime bien !! lire vos blogs sous ma couette aussi d'ailleurs. Et jouer à candy crush aussi j'avoue... tiens bon, ne cède pas, c'est le diable :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà tu as tout bien résumé!
      Pour Candy crush j'en ai d'autres (oui au pluriel...) tout aussi bien.
      Instagram est un continent inconnu pour moi (même si je vais voir de temps en temps) et d'après ma frangine le diable c'est Twitter :D
      Bref je continue mon petit bonhomme de chemin semi-connectée!

      Supprimer
  2. wahoo avancée saisissante!!!! je préfère quand même la pochette!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ouep, je rentre dans le siècle (avec 16 ans de retard...)!!!
      L'avantage de la pochette c'est que je pourrai y mettre autre chose (des cacahouètes peut-être?)

      Supprimer
  3. La pochette et sa baguounette sont trop chouettes!
    Je suis passée au smartphone il y a pas longtemps, et rien que pour les photos, c'est quand même pas mal :)

    pas de selfie ici non plus, ou du moins, on n'en parlera pas, ils sont souvent le résultat de soirées un peu trop arrosées avec les copines (bein oui, il fait chaud, il faut bien qu'on s'hydrate).
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non mais l'hydratation c'est vital... ;)

      Supprimer