mardi 26 janvier 2016

Liberté, liberté chérie...

Attention, dans ce billet on va pouvoir constater à quel point je suis réactive à l'actualité.

Attention bis, il va y avoir du nichon! (une bonne façon de vérifier la réactivité de Facebook vis à vis de la nudité...)

L'actualité donc.
Je ne vous raconte pas ce qu'il s'est passé à la fin de l'année dernière. Tout le monde est au courant et proche de la nausée (que ce soit à cause des évènements ou de leur couverture médiatique).
Suite à tout "ça" je voulais marquer le coup à ma façon (autrement qu'en chialant/déprimant dans mon coin)

Très rapidement, avec la prolifération de tours Eiffel, drapeaux tricolores et autres républicanneries, une image s'est imposée: La Liberté guidant le peuple de Delacroix.
Je suis sensible à son œuvre (La mort de Sardanapale et ses carnets de voyage surtout) flamboyante, farouche, épique, tout ce que je ne sais pas faire en dessin en somme!

Entre-temps, l'Obs met Camélia Jordana en une, en Marianne. (visible par là)

Un buzz un rien crétin est déclenché.
Je me sens à la ramasse avec ma liberté.

Et puis crotte!
Le crochet c'est lent (moins que le tricot mais quand même)
Mes articulations protestent.
La liberté est immortelle.
Je me lance!


Toute de coton, faite au crochet 1.25mm, poitrine à l'air libre, elle est moins farouche que l'originale mais j'aime sa rondeur.

Avant de vous la montrer en pieds, je dois vous dire que je n'ai reculé devant aucun sacrifice:
Son corps est complet sous la robe, je me suis décarcassée à lui faire de belles fesses, des mollets potelés et des pieds délicats! On ne les voit pas à cause de sa robe mais tout est là (et je n'en suis pas peu fière!)
Pour tout vous dire, elle est même callipyge...


Je ne me sentais pas de faire le reste du tableau, mais je crois que le bordel cataclysmique de ma table de travail fait l'affaire (à croire que c'est la révolution permanente par ici!)

Je suis contente qu'elle tienne debout toute seule, malgré le poids du drapeau.
Je suis contente du rendu de sa poitrine.
Je commence à envisager de recréer la mort de Sardanapale.
Je crois que je ne suis pas tout à fait saine d'esprit...


L'état d'urgence me fait braire (pour une vache c'est cocasse)
La liberté est belle, farouche et ne supporte aucun conditionnel (au hasard une sécurité factice...)
Ne lâchons rien...

A+

édit:
Après avoir partagé ce billet sur Facebook, quelle ne fût pas ma surprise: Au lieu de voir apparaitre la première photo de l'article pour l'illustrer, c'est un des clichés de la marge de droite qui a été publié!
Sachant que tout cela se fait automatiquement, je ne sais qui incriminer, Fb, Blogger, le gluon du trou???
Afin de palier le manque d'image, j'ai donc posté la première photo additionnée de charmants caches en forme de croix noire sur les offensants tétons... A priori, ça passe...
Je ne sais que penser des personnes qui se sentent offensées par:
-primo des seins
-secundo des seins au crochet!!!
Et vous?

20 commentaires :

  1. w...a...w...
    Que dire de plus. Elle est absolument magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais, quand même! Te voir perdre tes mots c'est impressionnant :D
      Merci pour le compliment!!!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Tout aussi simplement: merci!
      (l'élégance de la sobriété)

      Supprimer
  3. On sent les convictions... J'aime.
    Vive la libertéééééééé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhéhé!!!
      Et ouep, y'a des thèmes sur lesquels je refuse toute négociation (compromis/compromission la limite est étroite)
      En plus, en tant que femme, j'aime bien l'idée que c'est une femme qui incarne la liberté dans notre imaginaire collectif...

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Merci, il faut dire que le modèle d'origine n'est pas mal du tout (ça facilite le boulot)

      Supprimer
  5. Elle est plus que magnifique, ton ouvrage est incroyable. Je te sélectionne immédiatement sur Abracadacraft. Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci je suis touchée par cette sélection: avec un peu de recul je pense que c'est un ouvrage important dans mon parcours :)

      Supprimer
  6. c'est une oeuvre d'art !!!!
    bravo, bravo, bravo !!!

    RépondreSupprimer
  7. Moi je salue le travail formidable, au delà du symbole.
    Chapeau bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mes doigts s'en souviennent encore!!!

      Supprimer
  8. J' aime Delacroix, la liberte, le crochet, l' inventivite. Votre creation est une synthese de tout ce que j' aime. Merci et bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien et merci!
      (je dois avouer que Delacroix aide pas mal sur ce coup!)

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Merci! (j'ai toujours du mal avec les compliments, mais j'y travaille avec mon psy...dès que je l'aurai trouvé!)

      Supprimer